Retranscription du podcast

Elle s’appelle pharmacylounge et c’est une nouvelle plateforme ou réseau digital, dédiée aux pharmaciens hospitaliers et d’officine. En quoi consiste-t ’elle et fonctionne-t ’elle ? Nous posons la question à son fondateur, Fabrice Arnaud qui est également Président de la société Scambio.

Raphaëlle Bartet (Pharmaradio - RB) : Bonjour Fabrice Arnaud

Fabrice Arnaud (Scambio - FA) : Bonjour Raphaëlle et merci de m’accueillir sur Pharmaradio.

RB : Alors elle n’a que quelques semaines, qu’est-ce que cette nouvelle plateforme pharmacylounge ?

FA : Alors pharmacylounge est le premier réseau national d’échanges sécurisés destiné à l’ensemble du corps pharmaceutique. C’est-à-dire que cela va réunir les pharmaciens d’officine, les pharmaciens hospitaliers, la pharmaciens biologistes, les étudiants et les internes en pharmacie.

RB : Comment vous est venue cette idée ? Vous-même vous n’êtes pas pharmacien, est-ce que vous avez eu des remontées du terrain ?

FA : Je côtoie les pharmaciens depuis de nombreuses années, j’ai travaillé vingt ans dans l’industrie pharmaceutique. J’ai exercé la fonction de directeur national des marchés, j’ai donc échangé avec beaucoup de pharmaciens qu’ils soient officinaux ou hospitaliers. Ceci-dit, Scambio (notre société) est très bien entourée. Il y a six pharmaciens qui sont associés à Scambio : trois à l’officine, trois à l’hôpital. Ils accompagnent pharmacylounge depuis que l’idée a germé. pharmacylounge a donc été conçue avec des pharmaciens de terrain, pour des pharmaciens de terrain. A force d’échanger avec eux, j’ai constaté qu’il fallait renforcer les liens entre les spécialistes du médicament en ville et à l’hôpital, pour deux raisons : la rétrocession ou pour connaître les coordinateurs pharmaciens des CPTS. Et c’est aussi à leur contact que j’ai constaté l’absence de moyens de communication digitaux pour la profession. Il y en a énormément qui utilisent aujourd’hui les réseaux sociaux généralistes.

RB : Oui on voit WhatsApp etc..

FA : Exactement. Nous avons dénombré 85.000 pharmaciens et étudiants en pharmacie qui partagent entre eux sur des espaces de discussion. Et c’est de là qu’est venue l’idée de créer une plateforme sécurisée dédiée avec des fonctionnalités apparentées à celles des réseaux sociaux généralistes, mais la confidentialité en plus. C’est ça la différence. A titre d’exemple : lorsqu’on s’inscrit à pharmacylounge via notre site internet (www.pharmacylounge.fr), le pharmacien doit renseigner son code RPPS et fournir une copie de sa carte CPS pour se retrouver dans un cocon digital, qu’avec des pharmaciens et ainsi pouvoir s’exprimer en toute sérénité.

RB : Donc c’est-à-dire qu’il peut envoyer des messages, il a accès à un annuaire… ?

 

FA : En quelques mots, je rappelle que pharmacylounge est sortie le 5 Janvier (2021). Il y a déjà 350 utilisateurs et c’est disponible sur ordinateur, mais également sur les applications mobiles téléchargeables sur Apple Store ou Google Play (pour les Android). Voici les fonctionnalités de pharmacylounge,  :

  • Vous avez dans pharmacylounge une messagerie instantanée, avec notifications sur smartphone.

  • Vous avez des espaces de discussion collectifs de type forum public et des espaces un peu plus privés, confidentiels dédiés aux membres de l’espace uniquement. Nous-même en tant qu’administrateurs nous n’avons pas accès à ces espaces de discussion.

  • On va effectivement retrouver un annuaire public avec toutes les pharmacies à l’officine et hospitalières de France. Cet annuaire va être agrémenté par le profil : les gens pourront renseigner des informations complémentaires et ainsi l’annuaire va devenir de plus en plus exhaustif.

  • Vous avez également un accès à Thériaque permettant d’accéder à la base de données des médicaments.

  • Et enfin, dans quelques semaines nous allons interfacer Mailiz, ce qui va permettre aux pharmaciens de discuter avec les autres professionnels de santé.

 

RB : Alors c’est vrai vous parliez de pharmaciens officinaux ou hospitaliers. On parle souvent (et les professionnels nous le disent) du lien ville/hôpital. Ça, c’est une possibilité dans cet outil, vous avez cette volonté de faire des ponts ?

 

FA : Oui en effet, l’idée c’est de faire des ponts entre la pharmacie d’officine et la pharmacie hospitalière pour combler le manque de communication. C’est d’ailleurs pour cela que l’on intègre à la fois des pharmaciens hospitaliers et des pharmaciens d’officine dans pharmacylounge et que l’on a créé des fonctionnalités qui peuvent permettre de renforcer ce lien. Imaginons les pairs de la profession qui sont conviés aussi à communiquer dans la plateforme. Celle-ci va leur permettre, à travers un espace de discussion collectif (de type forum public), de transmettre une communication instantanée sur des informations pertinentes ou encore des protocoles dédiés à l’intérieur de pharmacylounge. Le pharmacien d’officine pourra alors consulter les dernières infos sur tel ou tel protocole, sur telle ou telle thérapie ciblée en provenance des pairs.

 

RB : Oui c’est finalement renforcer l’interprofessionnalité au sein même de la profession mais peut être à d’autres ?

 

FA : C’est exactement cela. D’abord au niveau de la profession, c’est l’ambition de pharmacylounge : avoir un outil métier entre spécialistes du médicament. Il est important que les spécialistes du médicament puissent discuter entre eux, mais on ne ferme pas la porte aux autres professionnels de santé en ouvrant une interface avec Mailiz. Je peux vous donner un exemple : le pharmacien est très sollicité depuis la crise sanitaire, il va l’être encore plus avec la vaccination COVID. Le partage d’informations instantanées, qui vont être notifiées depuis les espaces de discussion collectifs, va permettre aux pharmaciens d’être informés sur la pratique, sur les règles en vigueur en se renseignant auprès des pairs de la profession et de l’hôpital. L’idée de pharmacylounge est bien de créer cette dynamique en renforçant ce lien.

 

RB : Merci beaucoup de nous l’avoir présenté. En un petit mot on rappelle que c’est gratuit et donc vous l’avez dit, le site www.pharmacylounge.fr . Merci beaucoup Fabrice Arnaud, je rappelle que vous êtes son fondateur et que vous êtes le fondateur de la société Scambio.

 

FA : Merci Raphaëlle. Venez nombreux, c’est vraiment différent et ça répond à vos besoins, merci beaucoup.