Retranscription de l'interview

Romain, Directeur Technique de Scambio, vous présente son quotidien au service de pharmacylounge.

Qui êtes-vous ?


Romain Ecarnot, cela fait plus d’une vingtaine d’années que je travaille dans la transformation numérique, dans le cloud, dans le développement de nouvelles applications… Je suis donc le Directeur Technique de Scambio.


Comment êtes-vous arrivé à Scambio / pharmacylounge ?


L’envie de créer, d’imaginer, de proposer des solutions aux personnes et clients. J’ai fait beaucoup de sociétés où j’ai eu l’occasion de créer pas mal de choses, solutions et logiciels. Je me suis dit qu’il y avait une belle aventure à faire avec Scambio, que le projet était vraiment là et que le contexte aujourd’hui était particulièrement adéquat pour ce genre de plateforme. Pour résumer, c’était vraiment l’envie de créer et d’innover.


Quel est votre rôle au sein de l'équipe ?


Je m’occupe de toute la partie technique mais si on discute vraiment dans l’équipe au niveau marketing ou commercial. Mon rôle c’est vraiment de gérer le développement, les roadmaps, les évolutions qu’il va y avoir pour 2021, 2022.. J’ai pour mission que tout rentre en ordre, que tout puisse sortir dans les temps et répondre aux besoins clients qui arrivent au jour le jour.


Une journée chez pharmacylounge ça ressemble à quoi ?


C’est un petit peu de lectures de mails, messages, car on a de la communication quotidienne que ce soit entre les membres de l’équipe mais également nos clients. Puis l’élaboration de notre roadmap, voir les évolutions, les bugs, les suivre, être avec l’équipe de développement pour mettre tout cela en place. Cela nous permet d’être plus rapides et donc d’apporter au plus vite les corrections nécessaires mais également pouvoir délivrer des innovations le plus rapidement possible.


Est-ce que vous modérez les propos sur la plateforme ?


Non. En tant qu’administrateur de la plateforme, je n’ai pas accès au contenu de la plateforme. Mais on a un comité scientifique qui est en place. Donc les utilisateurs peuvent signaler certains contenus ou propos inappropriés. C’est ce comité scientifique qui va aller regarder un petit peu ce qu’il se passe et relever si le contenu est réellement hors de propos ou pas.


Et la liberté d'expression dans tout ça ?


En fait, on n’est pas là pour interdire. Donc on n’impose pas de règles fermes et définitives. Par contre, on est là pour rentrer en contact avec les personnes qui signalent les propos, et ensuite avec la personne qui aurait dit ces propos potentiellement inappropriés. Donc on est vraiment sur un mode où on se concerte pour voir si les choses sont bien dites. Le comité scientifique ne peut pas signaler des propos. C’est vraiment les utilisateurs qui pourront le faire. Par exemple, « ah cette posologie ne me paraît pas très bonne, pourrait-on la faire vérifier ou pas… ? ».


Et la sécurisation des données ?


Il y a plusieurs volets. Il faut savoir qu’aujourd’hui on n’a pas de cookies, on ne collecte pas de données. En réalité, on ne demande que le strict minimum : Nom, Prénom, adresse mail. Ce qui nous permet de pouvoir vous enregistrer. Ah, et le code RPPS qui permet de s’assurer que vous êtes bien pharmacien. Mais au-delà de ça il n’y a aucune revente, on ne joue pas avec les données du pharmacien.


Merci